Parcours de François Fillon

Ses études, sa famille.

François Fillon est né le 4/03/54 au Mans. Fils d'Anne Solet, professeur d'université et historienne, et de Michel Filllon, notaire, il est l'ainé d'une fratrie de quatre enfants. François Fillon effectue sa scolarité chez les Jésuites et sera scout durant cette période. Elevé de manière sticte dans la religion catholique, il est un élève dissipé, souhaite devenir jounaliste et voyager.

Il intègre ensuite l'université du Maine, au Mans, où il obtient une maîtrise de droit public en 1976. A la fac Paris-Descartes, il obtient ensuite un DEA en droit public en 1976.

Durant ce parcours scolaire, il y rencontre celle qui deviendra sa future épouse Penelope Clarke, originaire du Pays de Galles. Ils fonderont une famille de cinq enfants, une fille et quatre garçons, vivant dans leur propriété de Solesmes dans la Sarthe.

parcours francois fillon 2017

Sa carrière

François Fillon démarre sa carrière comme assistant parlementaire en 1976, travaillant alors avec le député Joël Le Theule. Il est ensuite nommé chargé de mission du cabinet ministériel, puis est élu pour la première fois à 27 ans député du RPR de la Sarthe. Une rencontre va ensuite faire la différence et constituera un tournant dans sa carrière politique : celle avec Philippe Seguin, qui deviendra son mentor d'alors. François Fillon réalise un parcours politique brillant, où il gravit les échelons, occupant de nombreux mandats. Nommé maire de Sablé sur Sarthe en 1983, il intègre par la suite dans le début des années 90 le bureau national du RPR. 1993 restera comme une année importante pour François Fillon, puisqu'il est nommé ministre de l'Enseignement suppérieur et de la Recherche, ce qui constituera un un premier pied dans l'action gouvernementale.

Il prend par la suite la tête du conseil régional des Pays de la Loire, et se présente comme président du RPR lorsque Philippe Seguin démissionne en 1999. Il n'est pas élu, mais restera conseiller politique de Michèle Alliot Marie, présidente du parti de l'époque. C'est sous le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin qu'il obtient ensuite la fonction de ministre des Affaires Sociales et du travail, puis de ministre de l'éducation nationale.

En 2004, il rejoint l'équipe de Nicolas Sarkozy, cette même année où il est élu sénateur (UMP) de la Sarthe.

C'est en mai 2007 qu'il devient le bras droit de Nicolas Sarkozy suite à son élection à la présidence de la République, en tant que premier ministre, où il y brigue alors un mandat de cinq ans.

En 2012, il se bat pour obtenir la présidence de l'UMP face à Jean-François Copé. Revendiquant chacun leur victoire, François Fillon dénonçant des manipulations électorales, il s'efface de Jean-François Copé. Fin 2012, il devient à la tête du groupe Rassemblement - Union pour un mouvement populaire (R-UMP) à l'Assemblée nationale, puis fonde Force Républicaine, en 2013, une association visant à défendre ses valeurs républicaines.

En mai 2017, il annonce officiellement sa candidature aux élections des primaires de la droite et du centre dans la perspective de l'élection présidentielle de 2017, seul mandat manquant à son exercice politique. Lors du premier tour de l'élection le 20//11/2016, il devance Alain Juppé avec plus de 44% des voix. C'est toujours face à ce dernier qu'il s'imposera une semaine plus tard lors du second tour, devenant ainsi le candidat officiel de la droite à l'élection présidentielle de mai 2017.

Il publie également son autobiographie et une partie de ses propositions en novembre 2016 dans l'ouvrage "Faire".